Nous travaillons sur Québec Ouvert
Les données ouvertes, qu'est-ce que c'est?
Abonnez-vous au Google Groupe pour suivre les projets!

Dans le cadre du projet Je vote pour la transparence, nous publions les réponses de chaque répondant au questionnaire.

Voici les réponses de Mme Mélanie Joly, candidate de la formation Le Vrai Changement pour Montréal – Groupe Mélanie Joly pour la Mairie de la Ville de Montréal

1. Dans le cadre de vos précédentes fonctions (en politique ou dans toute autre organisation), quelles actions avez-vous mis en oeuvre pour améliorer la transparence et l’imputabilité ?

Alors que j’étais associée-directrice chez Cohn & Wolfe, une boîte de relations publiques, j’ai instauré la transparence complète au sein de l’organisation. Ainsi, je communiquais à l’ensemble des employés, sur une base mensuelle, nos revenus et dépenses, nos objectifs à atteindre et l’état d’avancement de note plan d’affaires. C’est qui a permis de transformer et relancer l’entreprise.

2. La Ville de Montréal a adopté une politique sur les données ouvertes. Cette politique encadre  l’obligation de rendre accessibles les données publiques non-nominatives de la Ville en format ouvert. Cependant, l’engagement du leadership politique est essentiel pour que le processus d’ouverture se réalise. Qu’allez-vous faire pour nous assurer que cette politique soit mise en oeuvre ?

L’une des 10 actions de notre programme vise justement à rendre publiques et accessibles l’ensemble des données de la Ville et de ses arrondissements, en accélérant la mise en oeuvre de la politique officielle sur les données ouvertes adoptée en 2012

(http://vraichangementmtl.org/actions/donnees-ouvertes-transparence-ladministration/). En plus de l’appui inconditionnel de la mairie, ce projet bénéficiera de la nomination d’un “Directeur du numérique”, responsable de mettre en œuvre la politique de données ouvertes dans tous les secteurs de l’administration municipale. Ce directeur sera par ailleurs à la tête d’une équipe de jeunes talents en technologies de l’information (un “geek squad”), qui verra à assister les différents services de l’administration dans leurs démarches d’ouverture et à assurer l’optimisation de l’utilisation des données de la Ville pour rendre sa gestion plus efficace et performante. Un budget additionnel de 2,5M$ par année sera alloué à la mise en oeuvre de la politique des données ouvertes, afin que Montréal soit une ville complètement ouverte d’ici la fin de notre premier mandat en 2017.

3. Si vous êtes élu(e), ferez-vous la démonstration d’un haut niveau de transparence concernant  l’attribution des contrats municipaux en publiant, sans délai, les informations suivantes :  

Mme Joly a dit oui pour la publication des ensemble suivants.

Liste des appels d’offres;

Liste des soumissionnaires ayant répondu

Le montant de l’offre;

Les détails pertinents de l’offre.

Toutes les modifications au contrat ainsi que les dépenses supplémentaires;

Liste des sous-contractants participant aux projets approuvés.

4. Si vous êtes élu(e), vous engagez-vous à publier tous les changements de zonage et propositions de changement de zonage en format ouvert ?

Oui.

5. Plusieurs villes, dans le monde, publient en ligne les données brutes qui sont utilisées pour l’élaboration de politiques et de prestations de services. Si vous êtes élu(e), lesquels des ensembles de données suivants pourriez-vous possiblement libérer?

Mme Joly a dit oui pour la publication des ensemble suivants.

La progression des travaux de déneigement en temps-réel (tel que publiée par la ville de Chicago);,

Les réglements de la Ville dans un format électronique ouvert;,

Le suivi de l’inspection des établissements alimentaires avec la liste des établissements, les dates, les avertissements, ainsi que l’état de conformité ou d’infraction. Le tout dans un format standard tel que le format Yelp open data standard (tel que publié par la ville de New York);,

Publication des données concernant les travaux et évènements routiers de la Ville en adoptant le standard de données ouvertes Open511 (tel que réalisé par la ville de Vancouver);,

Traitement de tous les contenus relatifs au service 311 actuel en formalisant l’utilisation du standard ouvert Open 311 (tel que réalisé par la ville de Boston);,

Publication actualisée des données environnementales de la Ville, telles que le résultat des analyses d’eaux usées, de l’air et des sols contaminés;,

Liste de tous les ensembles de données détenus par les différents services de la Ville.

6. Si vous êtes élu(e), lesquels des documents de la liste ci-dessous seriez-vous prêt(e) à publier en format ouvert avant la séance mensuelle du Conseil de ville ?

Mme Joly a dit oui pour la publication des ensemble suivants.

État des résultats: données mensuelles et cumulatives, pour les résultats consolidés et sectoriels, avec comparaison des montants budgétés;

État des résultats par projet avec le devis initial, le pourcentage d’avancement des travaux, le montant engagé jusqu’à présent et une projection du coût final du projet;, État de la situation financière (bilan);

Ensemble des déboursés du mois avec nom du fournisseur, adresse, montant versé et poste budgétaire affecté;

Ensemble des engagements du mois (commandes d’achat émises durant le mois) avec nom du fournisseur, adresse, montant engagé, poste budgétaire affecté et solde du budget de ce poste budgétaire;

Ensemble de la correspondance de la Ville avec le MAMROT, relativement aux résolutions portées à l’ordre du jour;

De façon générale, tous les documents à l’appui des résolutions portées à l’ordre du jour.

7. Des rapports décrivant l’état d’avancement des projets en cours sont produits par les fonctionnaires à la demande des gestionnaires de projets. Si vous êtes élu(e), travaillerez-vous de concert avec les fonctionnaires afin de publier ces rapports en ligne et à encourager la production de tels rapports de façon plus fréquente ?    

Oui.

8. Si vous êtes élu(e), seriez-vous prêt(e) à rendre obligatoire par réglement:  

La webdiffusion de toutes les séances du conseil de ville et des arrondissements;

La webdiffusion des séances du comité exécutif;

La webdiffusion des séances de travail de tous les comités et sous-comités.

9. Si vous êtes élu(e), seriez-vous favorable à ce que l’ordre du jour des conseils de ville et d’arrondissement, ainsi que des rencontres du comité exécutif soient rendus publics au moins 48 heures à l’avance ?

Complètement en accord;

10. Êtes-vous. Si vous êtes élu(e), seriez-vous favorable à une proposition voulant que les élus doivent déclarer publiquement la liste des rencontres tenues dans l’exercice de leur fonction ?

Complètement en accord;

11. Si vous êtes élu(e), quelles mesures parmi les suivantes seriez-vous prêt(e) à prendre rapidement ?

Tenir un relevé de scrutin pour tous les votes qui ont lieu au Conseil de ville et d’arrondissements;

Publier les votes;

Publier les présences des élus aux conseils de ville et d’arrondissements.

12. Si vous êtes élu(e), allez-vous publier une liste de toutes les dépenses du bureau du Maire ?    

Oui.

13. Aucune ville au Québec ne dispose présentement d’un budget pour soutenir les initiatives de publication de  données ouvertes. Pensez-vous que la Ville de Montréal devrait soutenir financièrement des initiatives de ce genre ?    

Tel que le prévoit notre action sur les données ouvertes, nous entendons, une fois élus, développer et mettre en ligne des plateformes technologiques conviviales et faciles d’utilisation, pour le web et les téléphones intelligents, par le biais desquelles les Montréalais pourront communiquer avec leur administration municipale et accéder sans frais en tout temps et en tout lieu aux données et informations de la Ville et de ses arrondissements.

Nous entendons de plus soutenir les individus, groupes et entreprises qui voudront créer des applications qui utiliseront les données ouvertes. Ce soutien pourrait passer par un programme de subvention à l’initiative citoyenne.

Enfin, nous mettrons en ligne WikiMontréal, un site dédié au partage des initiatives citoyennes à travers la ville, afin de favoriser les interactions entre groupes de Montréalais travaillant à l’amélioration de la qualité de vie de leurs concitoyens, incluant dans le domaine des TI et du numérique.

14. Y aurait-il d’autres éléments ou initiatives que vous ou votre parti politique comptez mettre en place pour améliorer la transparence gouvernementale et réduire le risque de corruption ?

À titre de maire de Montréal, Mélanie Joly s’engage à publier un bilan mensuel de la mise en œuvre des mesures prévues à notre  plan d’action afin que les Montréalais puissent suivre en temps réel l’évolution de leur ville et participer au changement proposé.

Par ailleurs, notre plateforme prévoit plusieurs autres actions concrètes en faveur de la transparence et de l’imputabilité:

– Nous voulons rendre compréhensibles et lisibles pour les citoyens les avis publics relatifs aux changements de zonage et aux modifications du plan d’urbanisme.

– Nous allons changer les processus d’obtention de permis et autorisations, de sorte qu’ils soient tous sujets à des critères objectifs, des délais définis et courts (qui se comptent en semaines plutôt qu’en mois), et des décisions écrites, motivées et publiques, qu’elles soient favorables ou défavorables.

– Nous entendons harmoniser et standardiser la manière dont l’information est colligée par les divers secteurs de la Ville et de ses arrondissements afin qu’elle soit plus facilement accessible et publiable.

– Nous voulons sortir le “politique” de l’attribution et la gestion des contrats, en la confiant à une agence indépendante, imputable et transparente, InfraMontréal, et en remplaçant la règle du plus bas soumissionnaire par un système qui mette l’accent sur la qualité et la durabilité des ouvrages, et non seulement les prix, et en exigeant des garanties de qualité de la part des entrepreneurs, avec suivi à l’avenant.

– Nous souhaitons réhabiliter nos firmes de génie et de construction en leur imposant le respect de règles d’éthique contraignantes et, dans le cas de celles qui ont participé à la collusion et la corruption, en exigeant une compensation financière pour les pertes subies, comme conditions pour l’obtention de contrats de la Ville et des arrondissements.